Dossier : allaitement maternel, allaitement mixte ou biberon ?

Publié dans Conseils pour Jeune Maman le 12 nov. 2015
Dossier : allaitement maternel, allaitement mixte ou biberon ?

La grande nouvelle est tombée ! Vous êtes enceinte ! Après le débordement de joie que cela a procuré dans votre entourage, la question qui revient souvent c’est : « Vas-tu allaiter ou donner le biberon ? ». Une question très personnelle et que vous vous posez également. Certaines futures mamans savent dès le début de leur grossesse si elles souhaitent allaiter ou donner le bibi. A l’inverse, d’autres femmes s’interrogent durant des mois.

Avant tout, il s’agit d’un choix qui ne revient qu’à vous de prendre ! Il faut que vous soyez parfaitement à l’aise avec le mode d’alimentation de votre enfant. De plus, quelle que soit la solution que vous choisirez, vous donnerez tout autant d’amour et de bienfait à votre bout de chou. N’est-ce pas le plus important ?

Pour les futures mamans qui ont dû mal à se décider entre allaitement maternel et donner le biberon, découvrez sur notre blog pour maman, tout ce qu’il y a à savoir dans ce dossier.

Pourquoi allaiter ?

Il est vrai que l’allaitement maternel est le mode d’alimentation qui convient le mieux. Les femmes qui le choisissent souhaitent un contact corporel avec bébé ainsi que vivre une expérience émotionnelle et sensorielle très forte.

Les avantages pour bébé et pour maman

Allaiter possède de nombreux avantages, à la fois pour vous et aussi pour votre bébé.

A la naissance, le système digestif de votre nourrisson n’est pas encore totalement fini. Le lait maternel se digère facilement et donne moins de coliques. De plus, il contient des nutriments qui s’adaptent aux besoins du bébé. Il apporte également une certaine protection contre certaines indispositions, tels que la diarrhée, l’otite, les maladies infantiles, etc…

Pour la maman, l’allaitement maternel est moins fatiguant. En effet, vous n’aurez pas besoin de vous lever la nuit pour faire le biberon. C’est également un très bon moyen pour retrouver votre poids d’avant la naissance et un excellent anti baby blues.

Comment allaiter ?

Pas de panique, à l’hôpital les puéricultrices vous donneront de nombreux conseils pour allaiter correctement. En attendant, voilà comment ça se passe.

Bien démarrer l’allaitement au sein

Tout d’abord, sachez que la forme de votre poitrine n’a aucun impact sur la production de lait ou sur l’allaitement. Lorsque vous accouchez, la fabrication du lait maternel est constante afin de s’adapter aux besoins de bébé. Il est également préférable de commencer l’allaitement dès la naissance. Cela lui permettra de se nourrir du colostrum – un premier liquide excellent en apport nutritif – et de développer son réflexe de succion. Et pour un allaitement au sein réussi, n’hésitez pas à faire téter bébé le plus souvent possible.

En vrai, comment ça se passe ?

Commençons par la position. Votre petit bout doit être totalement tourné vers votre corps. Calez le bien dans le creux de vos bras et positionnez-vous le plus correctement possible afin de ne ressentir aucune gêne et aucune douleur. Il existe de nombreux coussins d'allaitement qui vous aideront à vous sentir bien et à faciliter cet acte. Ensuite, il n’y a pas de limite à la tétée. Surtout dans les premiers temps, votre bébé demandera, car son système digestif se mettant en place, il mangera par petite quantité.

Mon alimentation pendant l’allaitement maternel

Vous devez manger environ 2700 calories par jour. Pour cela, mangez de tout en quantité raisonnable et buvez beaucoup. De plus, le goût des aliments passe dans votre lait, ce qui offrira à bébé un palet gustatif développé.

Le sevrage de l’allaitement

L’allaitement maternel est généralement recommandé jusqu’à six mois. Mais pour certaines femmes, retourner au travail est le moment de commencer le sevrage. Afin qu’il se fasse en douceur, commencez le sevrage un mois avant. Remplacez par jour une tétée par un biberon et augmentez progressivement ce rythme. Donnez au papa la possibilité de donner le biberon à votre bébé afin que ce dernier s’habitue à être nourri par un tiers. Pour un sevrage de l’allaitement maternel réussi, la patience sera la clé de votre succès !

La décision du mode d'alimentation de bébé doit être discuté entre maman et papa uniquement.

N’hésitez pas à demander l’avis du papa sur le mode d’alimentation de votre nourrisson.

Préférez donner le biberon

Choisir de donner le biberon n’a rien de honteux et cela ne veut pas dire que vous priverez votre nouveau-né de vitamines et protéines, d’amour ou encore de contact.

Choisir le lait infantile

De nos jours, les laits infantiles 1er âge et 2ème âge sont similaires au lait maternel. Ils apportent les mêmes qualités nutritives à votre enfant. Aujourd’hui, les recettes ont évolué afin de proposer moins de protéines et plus d’Oméga 3 ce qui favorisera le développement de son cerveau. Certaines futures mamans ne veulent pas donner de la poudre de lait à leur bébé en raison des ingrédients qui le constituent. Si ce problème vous touche aussi, pourquoi ne pas opter pour un lait infantile bio pour bébé ?

Les avantages

Donner le bibi comporte de nombreux avantages d’ordre pratique pour vous. En effet, si vous êtes loin de votre bébé pour quelques heures, papa ou une autre personne pourra le nourrir. De plus, vous éviterez les seins douloureux dus à la succion de bébé sur votre mamelon.

Envisagez le lait maternel au biberon

Tirer son lait maternel vous permettra de le donner à votre enfant sans pour autant donner le sein. Ainsi il obtiendra toutes les qualités nutritives du lait maternel au biberon.

Vous pouvez tirer votre lait soit à la main soit avec un tire-lait manuel ou électrique.

Pour conserver votre lait maternel, mettez-le dans un biberon en plastique qui sera fermé  hermétiquement. Il existe également des sachets spécialement étudiés pour sa conservation. Placez-le bibi au réfrigérateur à 4°C et il devra être consommé dans les 2 à 3 jours. N’oubliez donc pas de marquer la date.

 

L’allaitement mixte

Il s’agit d’un autre mode d’alimentation. Vous pouvez envisager d’alterner le sein et le biberon à votre bout de chou.

L’allaitement mixte doit être mis en place dès que votre lactation se stabilise, c’est-à-dire dès que le volume de production de lait est constant. En général, il vaut mieux attendre le premier mois de bébé, mais pour certaines mamans cela se fait plus tôt.

Comme pour le sevrage, donnez un biberon de lait en poudre par jour au début. Pour passer au deuxième, cela peut prendre quelques jours. Attendez que votre lactation s’adapte et qu’il n’y ait pas d’engorgement.

Il est conseillé de conserver jusqu’à trois mois plus de tétées que de bibi. Ensuite, vous pourrez être à 3 ou 4 quotidiennes.

Quel que soit le mode d’alimentation que vous envisagez pour votre bébé, n’oubliez pas que vous êtes seule à décider. Cependant, parlez-en avec votre conjoint, dont l’avis est important à la fois pour vous mais également pour votre vie de famille. Il sera en effet également affecté par votre choix.

Et vous, êtes-vous pour l’allaitement maternel, donner le biberon ou l’allaitement mixte ?

Rédaction POURBéBé.COM est l'auteur de cet article

Partagez cet article