De quoi avez-vous besoin pour conserver votre lait maternel ?

Publié dans Grossesse le 16 juil. 2018
Bannière article allaitement

Plusieurs femmes aujourd'hui sont fortement préoccupées par la question de l'allaitement et trouvent que ce dernier s'avère assez contraignant. Faites-vous partie de ce rang au point d'éprouver doutes et crainte à l'idée d'allaiter votre futur bébé ? Désirez-vous savoir par quel moyen vous pourrez conserver votre lait maternel pour que l'allaitement ne soit plus un gros souci pour vous ? Parfait.

 

Les bienfaits de l'allaitement maternel

Dans plusieurs pays comme dans plusieurs organisations sociales, l'allaitement maternel a fait l'objet de diverses études. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime que si un bébé était nourri par allaitement maternel jusqu'à l'âge de 2 ans, près de 800 000 vies seraient sauvées chaque année.

Aussi, une étude en France a-t-elle révélé que près de 70 % des femmes en France allaitent normalement leurs enfants dès la naissance, mais que ce taux décroit considérablement avec le temps (seulement 19 % de femmes qui continuent d'allaiter leur bébé six mois après la naissance). Il est donc à noter que dans des pays européens comme la France par exemple, l'allaitement maternel est de plus en plus faible à cause du manque d'informations des mères sur les bienfaits de l'allaitement maternel.

L'absence d'allaitement maternel se trouve à la base de la forte morbidité infectieuse qui s'accroit aujourd'hui et dont les conséquences engendrent d'énormes difficultés.

L'allaitement maternel contribue donc au bien-être en :

  • renforçant les défenses immunitaires grâce aux nutriments contenus dans le lait maternel ;
  • diminuant les risques d'obésité de l'enfant ;
  • aidant au développement psycho moteur ;
  • diminuant les risques d'allergie ;
  • renforçant le lien mère/enfant ;
  • diminuant les risques de cancer du sein ;
  • protégeant contre les allergies ;
  • etc.

 

Contrairement à ce que certaines femmes peuvent penser de l'allaitement maternel (une charge, un fardeau...), celui-ci crée une forte intimité entre la mère et son bébé et présente donc une multitude d'avantages tant pour la santé de la mère que pour la santé de son bébé. Il n'y a donc aucune raison valable de s'en détourner. 



Comment s'y prendre pour la conservation de son lait maternel ?

 

Plusieurs mères, aujourd'hui pour diverses raisons, préfèrent ou se trouvent dans l'obligation de tirer leur lait maternel afin de nourrir leur bébé à temps. Il peut en être ainsi à cause d'une prématurité du bébé, d'une incapacité du bébé à téter au sein, d'une indisponibilité de la mère, etc. Certaines femmes se sentent également gênées d'allaiter leur bébé en public. D'autres doivent répondre à des obligations professionnelles (missions, heures supplémentaires), et c'est papa qui devra se charger de nourrir le bébé durant l'absence de la mère. Dans tous les cas, il existe la possibilité de tirer le lait maternel et de le conserver. Vous trouverez toutes les infos sur http://conservation-lait-maternel.fr/

Il existe des moyens courants et faciles pour tirer son lait. Il est nécessaire qu'une mère qui désire tirer son lait maternel sache s'y prendre ; autrement, cette opération lui semblerait être une corvée. 

Il est possible de tirer le lait maternel manuellement. Pour ce faire, lavez-vous correctement les mains et posez un contenant propre sous vos seins. Placez deux doigts (pouce et index) à 2 cm derrière l'aréole. Faites délicatement un mouvement de roulement autour de l'aréole (du haut vers le bas), et vous obtiendrez progressivement du lait dans votre contenant. Cette technique manuelle est très efficace. Toutefois, elle pourrait prendre un peu plus de temps.

Une autre technique efficace est l'utilisation d'un tire-lait manuel ou électrique (lisez notre article sur la sélection de votre tire-lait). Placez la téterelle sur votre mamelon et activez la machine. En 10 ou 15 minutes, vous aurez pompé vos deux seins avec un bon tire-lait électrique, et en 45 minutes, vous aurez fini l'opération avec un tire-lait manuel.

Une fois votre lait tiré, assurez-vous de disposer d'un système congélation efficace pour conserver votre lait. Pour ce faire, munissez-vous du matériel nécessaire, à savoir : un sac de congélation de lait (Lactisacs ou sachets Ameda ou Medela), des récipients en verre pour bébé, une glacière portative ou un réfrigérateur, des biberons de conservation, un sac isotherme, etc.



Quelques conseils

 

Pour conserver votre lait maternel, ne remplissez le biberon qu'au trois quarts et mettez-le au réfrigérateur. Tâchez de ne pas stocker le contenant dans le compartiment à glaçons. Toutefois, vous pourrez conserver votre lait au congélateur (–18 °C) pendant 4 mois. 

Pour que le lait puisse décongeler, placez-le au réfrigérateur pendant 6 à 7 heures. Placez ensuite le récipient sous un robinet d'eau froide et mettez-le dans un bain-marie tiède (thermostat1) pour que le lait se réchauffe avant d'être donné au bébé. 

Faites attention à ne pas utiliser un four à micro-ondes pour le réchauffage au risque de détruire certains éléments du lait. 

Pour une opération efficace et saine, tâchez de bien vous laver les mains avant de tirer le lait et de vous assurer que tout votre matériel est parfaitement propre

Allaiter efficacement votre bébé jusqu'à un certain âge (2 ans), c'est contribuer à la réduction du taux de morbidité infectieuse et à une croissance optimale de votre bébé.

JD ROCHETAING est l'auteur de cet article

Partagez cet article