Dossier : tout savoir sur l'endométriose !

Publié dans Conseils pour Jeune Maman le 15 avr. 2016
Dossier : tout savoir sur l'endométriose !

L’endométriose ? Il se peut que vous n’ayez jamais entendu parler de cette maladie gynécologique qui touche pourtant près de 10% des femmes en âge de procréer. Relativement mal connu et incompris, le diagnostic de l’endométriose peut souvent mettre plusieurs années à être trouvé, malgré des symptômes évidents et douloureux. Du 7 au 13 mars 2016, se tenait la semaine de prévention et d’informations sur l’endométriose. Pour l’occasion, je vous propose un dossier de sensibilisation, consacré à cette maladie, généralement diagnostiquée trop tardivement.  

Qu’est-ce que l’endométriose ?

Touchant environ 10 à 20% des femmes en âge de donner naissance, l’endométriose est une maladie gynécologique relativement fréquente. Pourtant, le diagnostic tardif et la maladie incomprise des femmes et des médecins font que de plus en plus de femmes en souffrent. Mais exactement, qu’est-ce que l’endométriose ?

C’est une maladie chronique qui va toucher l’endomètre. Il s’agit des tissus de l’utérus, qui en temps normal et s’il n’y a pas eu de fécondation, sont évacués lors des règles. Lorsqu’une femme est atteinte d’endométriose, ces tissus ne sont pas éliminés à la fin du cycle menstruel et vont se former en dehors de la cavité utérine. Cela peut alors provoquer de nombreux lésions et kystes dans les organes où l’endomètre s’est répandu.

Quels sont les symptômes de l’endométriose ?

Généralement, l’endométriose se traduit par des douleurs, qui peuvent être similaires aux crampes menstruelles. Chez 50 à 91% des femmes, les symptômes de l’endométriose sont des règles douloureuses (dysménorrhée), des douleurs pelviennes très aiguës, des douleurs lors des rapports sexuels (dyspareunie), des douleurs lors de l’urination et de la défécation, et autres douleurs pouvant irradier le dos et les jambes.

L’intensité de la douleur varie d’une femme à l’autre. Elle peut être continue ou ponctuelle. Chez certaines femmes, la douleur est telle, que cela les empêche d’avoir une vie normale.

L’endométriose peut également être asymptomatique. Elle est alors détectée lorsqu’une femme éprouve des difficultés à concevoir un enfant. En effet, l’infertilité est également un des symptômes (et même une conséquence) de l’endométriose.

Malgré ces symptômes, l’endométriose est souvent diagnostiquée après plusieurs années. La méconnaissance de cette maladie et le taboue qu’elle représenterait en sont les principales causes.

 

Quel est l’impact de l’endométriose sur la fertilité des femmes ?

Même si un grand nombre de patientes sont atteintes de stérilité, l’impact de l’endométriose sur la fertilité des femmes n’est pas encore clairement défini. Selon ce dossier d’information de l’INSERM sur l’endométriose, les causes peuvent être multiples. Cela pourrait venir de l’accumulation des tissus endométrials à l’extérieur de l’utérus et de la présence des kystes ovariens. Des études démontrent également que l’utérus des femmes atteintes d’endométriose seraient défavorables pour l’embryon.

Il faut savoir que les premiers symptômes de l’endométriose ont été découvert en 1860, par le docteur Carl Von Rokitansky. Depuis tout ce temps, la médecine n’a toujours pas trouvé de remède et fait spécialement avancer la recherche.

 

Quels sont les traitements possibles ?

Quelques traitements existent, mais ils ne permettent pas de guérir de l’endométriose. Si l’endométriose est détectée relativement tôt, un traitement hormonal peut être prescrit. Il s’agit d’une pilule progestative qui réduit la douleur et permet d’arrêter la progression de la maladie.

Si l’endométriose est à un stade trop avancé ou que la pilule hormonale ne suffit plus, l’opération peut alors être envisagée. Elle consiste à détruire les lésions dues à l’endométriose. L’opération chirurgicale pour l’endométriose peut durer entre 1h30 et 4h et peut nécessiter plusieurs jours d’hospitalisation.


Si vous pensez souffrir d’endométriose, ne paniquez pas ! Je vous recommande de prendre rendez-vous chez votre gynécologue. Il sera le plus amène de vous diagnostiquer et de vous procurer le traitement adéquat. Lasensibilisation des femmes sur l’endométriose est une chose importante. N’hésitez pas à partager cet article afin que cette maladie soit connue et que le diagnostic soit révélé de plus en plus tôt !

Rédaction POURBéBé.COM est l'auteur de cet article

Partagez cet article